5 étapes pour rénover vos murs intérieurs

Vous prévoyez de changer de revêtement ou tout simplement de repeindre vos murs ? Il est tout à fait possible de réaliser les travaux vous-même, sans devoir dépenser une fortune ou passer par des professionnels. Focus sur les étapes à suivre.

Effectuer un état des lieux

Comme tout projet de rénovation, la première étape consiste toujours à effectuer un état des lieux. Il est effectué par le professionnel à qui vous confiez les travaux. Son objectif est d’avoir un aperçu de l’état général des murs et de détecter la présence d’éventuels problèmes en vue de déterminer les travaux à entreprendre. Les murs peuvent être soit moyennement dégradés, soit fortement dégradés.

Dans le premier cas, les problèmes sont traités localement, c’est-à-dire que la rénovation touche uniquement les parties abîmées. Dans le second cas, il est nécessaire de prévoir des travaux plus poussés. En effet, la forte dégradation des murs résulte généralement d’un problème d’humidité qu’il faudra traiter préalablement. Ensuite, il est courant de décaper le mur et de le rénover intégralement.

Préparer la pièce

Il s’agit d’une étape permettant d’effectuer les travaux en toute sécurité et de protéger les autres matériaux présents dans la pièce. Elle consiste ainsi à déplacer ou à recouvrir les meubles, les revêtements de sol, les plinthes et la menuiserie. Pour ce faire, utilisez soit du carton soit une bâche.

De leur côté, les contours des portes et fenêtres sont recouverts de ruban de masquage. Au cours de cette étape, le professionnel que vous aurez choisi se chargera de couper l’électricité. Pour rénover un mur, il est également essentiel d’avoir un support propre, sans traces d’humidité ni de saletés. Le nettoyage peut se faire à l’aide d’une éponge et de l’eau. Au besoin, effectuez un traitement fongicide pour lutter contre la moisissure et d’autres champignons.

Réparer le mur

Avant de réparer le mur, prévoyez un décapage afin d’apprécier son état général. Pour ce faire, vous pouvez vous munir d’une ponceuse girafe. Outre sa fonction de ponçage, ce type d’équipement réalise un décapage grossier de tout type de revêtement. Un guide d’achat vous est fourni sur https://www.ponceusegirafe.net/ pour choisir votre ponceuse. Le procédé de réparation dépend ensuite de la nature de la fissure, l’objectif étant de travailler sur un support parfaitement uniforme.

Une microfissure peut simplement être rebouchée de part et d’autre avec de l’enduit de lissage. En cas de fissures importantes, il est recommandé de gratter les bords afin d’avoir un aperçu avant de reboucher à l’enduit. Pour une meilleure adhérence du produit, humidifiez la partie à traiter. Si le mur est fortement dégradé, prévoyez un enduit général. Autrement dit, appliquez le produit sur son intégralité en deux couches si nécessaire.

Poncer le mur

Le ponçage est l’étape principale d’un projet de rénovation sachant qu’il garantit la finition du mur. En effet, le principe consiste à l’aplanir et à le préparer pour accueillir le revêtement final. Il est ainsi nécessaire de le réaliser avec minutie et à l’aide des bons outils. Sur une petite surface, optez pour un simple papier abrasif ou une ponceuse à main.

Pour travailler sur tout un mur, il est plus judicieux de recourir à un appareil plus performant, à l’exemple d’une ponceuse excentrique. Là encore, la ponceuse girafe peut vous être d’une grande utilité. Ce type d’outil se caractérise par son plateau à disque et son manche télescopique. Il permet ainsi de poncer facilement des murs en restant au sol. Il suffit de régler la longueur du manche pour atteindre tous les recoins de votre mur et de mettre la machine en marche pour entamer les travaux.

Pour disposer d’une surface plane et uniforme, passez la ponceuse sur l’intégralité de la surface en commençant par le haut du mur. Sachez que plus l’appareil sera léger, plus il sera facile à manipuler. Par ailleurs, certains bénéficient d’un système d’aspiration intégré, ce qui permet d’économiser une étape.

Réaliser les finitions

Les finitions consistent à poser le revêtement de votre choix. Pour une finition esthétique, appliquez une couche d’impression avant le revêtement final. Il s’agit d’une couche intermédiaire entre l’ancien revêtement et le nouveau qui permet une meilleure adhérence et un rendu uniforme.

La couche d’impression peut être remplacée par un enduit de finition. Placez ensuite le revêtement de votre choix, la peinture étant la plus utilisée sur un mur intérieur. Bien entendu, il est tout aussi possible de vous orienter vers du parement, du carrelage ou du papier peint.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.